Cochons


porceletsL’élevage des cochons constitue l’activité principale de la ferme.

Ils vivent en plein air dans leurs parcs herbeux et boisés. Printemps, été, automne, hiver, quelque soit la saison, ils sont libres de leur mouvements et se déplacent aisément pour accéder à leur mangeoires, à leur cabane ouverte, à leur coin choisi par eux pour leurs besoins.cochons

Plutôt propres, ils n’aiment pas une mangeoire souillée. Chaque jour, nous renouvelons l’eau, à raison d’une vingtaine de litres par bête.

Aux alentours des 20 Kg, les jeunes mangent 200g de céréales par jour. A l’engraissement, les rations sont plutôt de 2Kg et pour les mères de 3Kg.

On leur donne régulièrement des pâtes bio, du petit lait comme complément nutritionnel (minérausoupex).

Herbe fraiche, terre, racines et vers complètent les repas. La mère apprend à manger à ses petits en mettant de la soupe sur leurs groins.

Ils adorent le foin, très bon pour la digestion, ce complément nutritif remplacetruie l’herbe. Les adultes de leur côté, mangent quotidiennement des légumes spécialement cuits pour eux: lentilles, haricots rouges, spaghettis bio, etc…

La gestation d’une truie est de 115 jours (3 mois, 3 semaines et 3 jours). A l’approche de la mise à bas, la mère est de plus en plus câline et caressante avec les humains.

Le jouIMG_3395r précédant la naissance, la truie prépare activement sa couche pour accueillir les porcelets. Elle coupe brindilles, ronces, branches, pour protéger la future famille: pas de doute, c’est pour demain !

Les mamelles peuvent être au nombre de 16 et les petits vont de suite à leur recherche. Bien que la mère se débrouille seule, j’exerce une surveillance très étroite.

Les porcelets restent environ 45 jours avec leur mère, le sevrage se déroule en douceur. cochons-neigeLes mâles sont castrés quelques jours après leur naissance afin d’éviter que leur chair n’ait un goût trop fort lorsqu’ils pèseront 50Kg. Cela évite également la saillie des femelles pendant l’engraissement.

La mère reste dans le parc, tandis que les petits sevrés de lait se promènent autour de la maison et dans tout l’espace naturel où ils mangent régulièrement des racines, des cochon-herbeherbes, des graines, de la terre riche pour renforcer leur immunité et ainsi éviter d’être vaccinés, car comme moi, ils n’aiment pas les piqûres. Le porcelet est un animal curieux et joueur.

Pour moi, la clé de la réussite est d’être proche des truies, elles ne manquent ni d’attention, ni de caresses.

et-une-caressecalins-cochonstruies-petits

RETOUR A LA FERME


L’élevage de mes cochons